REEVES Hubert

Hubert Reeves, astrophysicien, est né à Montréal le 13 juillet 1932. Ayant étudié la physique à l'Université de Montréal en 1953 puis à l'Université McGill en 1955, il a ensuite décroché un doctorat en astrophysique nucléaire à l'Université Cornell, aux États-Unis. Il poursuit ensuite sa carrière en Europe, à l'Université Libre de Bruxelles, en 1964, puis en France, où il devient directeur de recherche au CNRS en 1965.
Les préoccupations d'Hubert Reeves vont bien au-delà du domaine scientifique : elles touchent l'art et la musique, mais aussi l'écologie. Il est ainsi membre de l'Institut québécois de la biodiversité (IQBIO) et président d'honneur (depuis mars 2015) de l'association Humanité et Biodiversité (qui était la Ligue ROC pour la préservation de la faune sauvage avant 2012, et dont il était auparavant président depuis 2001). En 2003, il publiera d'ailleurs Mal de Terre, un ouvrage faisant un bilan inquiétant de l'état de l'environnement terrestre.
Il a reçu plusieurs doctorats honoris causa ainsi que de nombreux prix, notamment le prix de la Fondation de France (1982), le prix de la Société française de physique (1985), le prix Blaise Pascal, de la ville de Clermont-Ferrand (1988) et le Grand prix de la francophonie, décerné par l'Académie française (1989).
Il a publié au Seuil de nombreux ouvrages qui ont connu un grand succès, parmi lesquels "Patience dans l'azur", "L'Heure de s'enivrer" et "Je n'aurai pas le temps".
Une de ses phrases les plus célèbres : "L’Univers est une machine à faire de la conscience".
"Ce livre voudrait être une ode à l'Univers. J'ai tenté de rendre hommage à sa splendeur et son intelligibilité, d'exprimer à la fois sa créativité et sa richesse. J'ai voulu donner à contempler et à comprendre". 

Poussières d'étoiles.tiff

Poussières d'étoiles